Conseils et recommandations au quotidien

//Conseils et recommandations au quotidien

Conseils et recommandations au quotidien

(Last Updated On: 23 juillet 2019)

Dans cette partie nous allons vous présenter quelques recommandations à suivre au quotidien afin de faciliter la récupération et de pallier certains désagréments de la paralysie faciale.

LoginRed

A. La face en général

La récupération 

La fatigue est une plainte récurrente chez les personnes paralysées et il est primordial de la prendre en compte. Ne pas se surmener et se reposer autant que nécessaire permettra au corps de disposer d’un maximum de ressources pour la récupération spontanée.

Les muscles de la face ne s’atrophient pas immédiatement une fois paralysés mais le nerf a besoin d’être stimulé pour une meilleure récupération. La rééducation est donc une urgence.

Les mouvements en force sont à éviter car ils peuvent créer des réinnervations aberrantes (syncinésies) à long terme : le chewing-gum et les grimaces sont donc vivement déconseillés.

L’exposition au froid est également à éviter.

La rééducation

Prendre son mal en patience, aussi pénible que cela puisse être, est nécessaire : le visage, même s’il doit être pris en charge rapidement, ne doit pas être brusqué dans sa récupération.

Sur prescription médicale urgente (mention éventuelle sur ordonnance), la rééducation orthophonique et/ou kinésithérapique s’avèrent essentielles pour permettre une réhabilitation optimale des muscles de la face. 

Les professionnels sont là pour accompagner le patient par des massages et exercices adaptés spécifiquement au rythme de son évolution. Les exercices sont repris à domicile de façon quotidienne en misant avant tout sur la qualité de leur réalisation plutôt que sur la quantité : le faire bien plutôt que le faire trop. 

Les exercices proposés sont à reprendre devant un miroir pour contrôler leur réalisation, surveiller l’apparition de co-contractions et ajuster la symétrie du visage.

En cas de non amélioration, une intervention chirurgicale peut être envisagée après un certain délai de rééducation.

 

Le traitement de la douleur

La chaleur peut aider à soulager certaines sensations de crampes, de “cartonnage” ou douleurs. Il est possible d’utiliser des chaufferettes, des poches de gel ou des coussins thermiques à mettre au micro-ondes. Ces objets sont trouvables en pharmacie mais il peut être utile de se référer d’abord au médecin, à l’orthophoniste ou au kinésithérapeute qui sauront indiquer ce qui convient le mieux.

En cas de douleur plus sévère ou durable (notamment pour le syndrome de Ramsay-Hunt), un traitement médicamenteux délivré par le médecin peut aider au soulagement.

 

B. L’oeil

Consulter son médecin et l’ophtalmologiste est la priorité afin d’obtenir la prescription du traitement le plus adapté. Ils pourront en outre surveiller l’évolution de l’état de l’oeil et de la fermeture palpébrale, spontanée ou non.

Les soins et traitements 

Ils sont préconisés en première intention pour prévenir l’irritation de l’oeil. Les principaux soins consistent en des pommades à la vitamine A, des gels lubrifiants et/ou des larmes artificielles.

De nuit, il est souvent recommandé de porter un pansement (ou un masque de nuit) pour permettre à l’oeil de rester en position fermée. La partie collante de la bande (stéri-strip par exemple) doit être placée sur la paupière fermée à l’horizontal pour éviter que le collant n’agresse la cornée en cas d’ouverture de l’oeil au réveil.

Comment le placer (explications en anglais) :

Une intervention chirurgicale peut être indiquée en cas de non amélioration.

⇒ Voir rubrique Traitements de l’oeil

La rééducation orthophonique

L’orthophoniste fait travailler la fermeture des paupières au cours de la rééducation.

 

Les précautions en vie quotidienne

  • Les protections :

Porter des lunettes de soleil anti UVA et UVB avec bords couvrants lorsque la luminosité extérieure ou le vent sont importants, pendant une activité sportive en extérieur ou dans un espace particulièrement poussiéreux.

  • L’environnement :

– Réduire l’air conditionné et le chauffage à l’intérieur
– Humidifier l’air ambiant avec un brumisateur
– Eviter d’exposer l’oeil à un courant d’air direct, comme le sèche-cheveux
– Devant un écran, faire des pauses régulières et humidifier l’oeil  
– Bien protéger l’oeil lors de l’utilisation d’aérosols (laque, parfum, désodorisant,…) et pendant les shampoings
– Ne pas exposer l’oeil au chlore, éviter de plonger 

  • Le maquillage :

Le maquillage peut contribuer à irriter l’oeil aussi il peut être judicieux de s’abstenir de se maquiller certains jours afin de voir si un changement est observable.

C. Le nez, l’oreille, la bouche/mâchoire

Les consultations médicales

Consulter un ORL est très important pour un suivi personnalisé et une surveillance de l’évolution, d’autant plus s’il existe des antécédents au niveau auditif. Des adaptations au niveau de l’audition pourront éventuellement être proposées.

En ce qui concerne les sécrétions salivaires, il est important d’en parler au médecin pour voir si un des traitements en cours peut être responsable d’une gêne salivaire et quelles solutions il peut apporter. Il rédigera également l’ordonnance pour une prise en charge orthophonique.

Un dentiste peut prévenir une dégradation de l’état dentaire en cas de stagnation d’aliments dans la bouche et/ou d’une éventuelle sécheresse buccale qui rend les dents plus vulnérables.

 

La rééducation orthophonique

La rééducation orthophonique permet de travailler la respiration nasale. L’articulation sera elle-même améliorée grâce à une meilleure aération du nez.

Elle est en outre la solution la plus adéquate pour travailler la mastication-déglutition et l’articulation (de la parole) de façon approfondie si besoin.

 

Les précautions en vie quotidienne

  • Audition :

Si les sons sont perçus trop fort (hyperacousie), il peut être plus confortable d’alerter son interlocuteur afin que celui-ci parle plus doucement. Si cette hyperacousie s’avère trop gênante au quotidien, une consultation au Centre anti-douleur peut être bénéfique.

En outre, une baisse de l’audition unilatérale ne doit pas être ignorée ou considérée à la légère et une consultation sera recommandée.

  • Hygiène :

L’hygiène buccale étant rendue plus difficile du côté paralysé, il est d’autant plus important de se brosser les dents ou de se rincer la bouche après avoir mangé afin d’évacuer les résidus alimentaires qui pourraient stagner.

  • Hydratation :

Boire fréquemment de l’eau et utiliser un humidificateur permet de chasser la gêne de la sécheresse buccale.

Eviter les boissons sucrées qui peuvent attaquer les dents, l’alcool, la caféine/théine ainsi que le tabac qui renforcent la sécheresse buccale.

  • Sécrétions : 

Essayer de dormir du côté paralysé avec une serviette en cas de bavage. Dans cette position, la respiration nasale est facilitée. 

 

D. Le retentissement psychologique 

Les professionnels assurant la prise en soin sont présents pour accompagner la personne, l’informer et la soutenir.

L’orthophoniste intervient encore plus particulièrement auprès de la femme enceinte afin de soutenir la communication mère-enfant si la paralysie gêne le bien-être dans la relation.

Un suivi psychologique peut aider la personne à exprimer ses ressentis, ses souffrances et à les accepter.

SOURCES

  • Choquet, M. (2011). La paralysie faciale idiopathique : orthophonie et kinésithérapie. Elaboration d’un feuillet informatif destiné aux médecins prescripteurs. (Mémoire pour l’obtention du certificat de capacité d’orthophoniste), Université de Strasbourg.
  • Lacote, M., Chevalier, AM., Miranda, A., Bleton, JP. (2005). Évaluation clinique de la fonction muscu­laire (5e édition). Paris, France : Maloine.
  • Lamas, G., Tankéré, F., Gatignol, P., Vertu-Ciolino, D., Disant, F., Van Den Abbeele, T., Racy, E., Russo, F.Y. (2016) Réhabilitation de la face paralysée. Les Monographies Amplifon, 60.
    Repéré à l’URL : https://www.amplifon.com/documents/406814/1006539/Monographie-Amplifon-numéro-60/ff6b6bf5-4fab-43fb-9567-38140c13b0c2
  • Lebrun, L., (2012). La paralysie faciale périphérique et sa prise en charge orthophonique en libéral : élaboration d’un livret présentant les techniques d’évaluation et de rééducation propres à la pathologie. (Mémoire pour l’obtention du certificat de capacité d’orthophoniste), Université de Nantes.
  • http://www.facialpalsy.org.uk/
  • https://www.facialparalysisinstitute.com/
By |2019-07-23T15:37:38+02:00janvier 13th, 2018|Information publique|0 Comments

About the Author:

Admin
Ortho-PFP est un site créé dans le cadre du Mémoire de fin d'étude d'orthophonie (Caen, 2018) par Orane Ducoudray sous l'encadrement de Madame Marie-Pascale Lambert-Prou, orthophoniste. Réalisé avec l'aide de Dorian Kerberenes. Le contenu se veut uniquement informatif, aucune publicité n'est diffusée au sein du site. Nous attestons de l'absence de liens d'intérêt. Le site ne fait l'objet d'aucun financement extérieur.

Leave A Comment